Déroulement d’une séance

1L’anamnèse :
C’est le début de la consultation. L’anamnèse est une série de questions sur vous, vos antécédents et sur le ou les troubles qui vous amènent à consulter. Ces questions ont deux objectifs : - Permettre de détecter des pathologies qui ne sont pas du ressort de l’ostéopathe et de vous réorienter vers le bon spécialiste. - Permettre à votre ostéopathe de se faire une idée de ce qui pourrait être la cause du problème et quels éléments elle devra investiguer particulièrement.
2L’examen et les tests cliniques :
Ensuite, votre ostéopathe va procéder à un examen ostéopathique complet. Celui-ci inclut des mouvements actifs et passifs qui commencent habituellement avec le patient debout, assis et allongé. L’examen permet d’évaluer la qualité du mouvement et, grâce à la palpation permet de déterminer le lieu et l’origine de votre douleur et de mettre en évidence toutes les restrictions de mobilité articulaire et tissulaire. Si nécessaire, des tests cliniques devront parfois être effectués. Il peut s’agir de tests diagnostiques, orthopédiques ou neurologiques qui aideront l’ostéopathe à mieux comprendre votre condition.
3Le traitement :
Une fois le diagnostique fini, votre ostéopathe procède au traitement à l’aide de techniques thérapeutiques en fonction du cas du patient, du bilan ostéopathique, de sa pathologie, de son âge, de sa corpulence, de l’évolution du traitement, etc. Chaque patient bénéficie donc d’un traitement adapté spécifiquement à son cas. Le traitement vise essentiellement à faire disparaitre les restrictions de mobilité mises en évidence lors de l’examen clinique. Votre ostéopathe peut ainsi vous soulager et vous permettre de retrouver un fonctionnement correct du niveau atteint ainsi qu’un fonctionnement global équilibré. Enfin, des conseils personnalisés seront donnés à la fin de la séance pour pérenniser le traitement et prévenir d’autres troubles éventuels par la suite.
4Effets secondaires des traitements :
Pendant le traitement, votre ostéopathe vise à apporter des modifications positives aux systèmes musculo-squelettique, neurologique, artérielle, lymphatique, etc. En rétablissant l’équilibre entre ces systèmes, le corps effectue un travail de régulation. Les 2-3 jours qui suivent, vous pourrez vous sentir fatigué, les zones tendues se relâchent et peuvent donner des sensations de courbatures. Il peut même y avoir une exagération des troubles fonctionnels. Ces effets ne doivent pas durer plus de 48-72h. Il est conseillé de se reposer et d’éviter au maximum toutes activités trop physiques pendant ces quelques jours telles que le sport, le jardinage, le bricolage, le port de charges lourdes… et ce même si vous ne ressentez plus du tout de douleur après le traitement. Il est également conseillé de s’hydrater correctement.
5Suivi des séances :
Parfois, une seule séance suffit. Néanmoins, le nombre de séances requis dépend de plusieurs facteurs tels que l’état de santé général du patient, le mode de vie, l’intensité de la douleur, … La plupart des douleurs peuvent être soulagées en deux ou trois consultations, il est possible de donner une estimation du nombre de séances nécessaires après avoir évalué l’évolution de la douleur suite au traitement, lors de la deuxième consultation.
- La plupart des troubles aigus (inférieurs à 3 mois) peuvent être améliorés en 1 à 3 séances.
- La plupart des troubles chroniques (supérieurs à 6 mois peuvent être améliorés en 5 à 8 séances.

Répartition des séances d’ostéopathie 

- Douleurs aiguës (torticolis, lumbago, …) : une séance rapprochée sous 10 jours est conseillée

- Douleurs chroniques (arthrose, cervicalgie, …) : une séance 2 ou 3 semaines après est conseillée

- Traitement préventif : 2 à 3 fois par an

Informations pratiques

- La consultation se déroule en sous-vêtement. Prévoyez une tenue confortable.

- Les personnes mineures doivent obligatoirement être accompagnées d’une personne majeure.

- Pensez à prendre le carnet de santé pour les enfants.

- Apportez les examens complémentaires en rapport avec votre motif de consultation (radios, IRM, prise de sang, …)

- Le paiement peut se faire en espèce ou par chèque.

Remboursement de l’ostéopathie

L’ostéopathie n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Cependant, de plus en plus de mutuelles proposent des remboursements sur présentation d’une facture établie par votre ostéopathe. Pour consulter la liste des mutuelles remboursant l’ostéopathie, veuillez cliquer ici, ou contactez directement votre mutuelle.

Powered by themekiller.com watchanimeonline.co